Vous êtes ici

Actions de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) en région Paca

Problématique : 

Face au constat de difficultés à mobiliser les acteurs de l’entreprise dans le domaine de la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) en région Paca, et ce malgré la forte sinistralité associée au risque de TMS, le pôle "politique du travail" de la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (Direccte) a sollicité l’ORS Paca pour mettre en place une étude afin de mieux comprendre les raisons de ces difficultés.

Objectifs : 

Les objectifs de cette étude se situent à deux niveaux : 1) effectuer un bilan descriptif des actions de prévention des TMS en entreprise portées ou financées par les préventeurs institutionnels en région Paca depuis 10 ans et établir une typologie de ces actions ; 2) identifier les freins et leviers éventuels à la mise en place d'actions de prévention du risque TMS en entreprise.

Méthodologie : 

L’étude comporte deux axes de travail :
- La construction d’un état des lieux partagé des actions de prévention des TMS menées en entreprise dans la région Paca au cours des 10 dernières années ; cet état des lieux repose sur une recherche documentaire et la réalisation d’entretiens avec les préventeurs institutionnels ;
- La réalisation d’une enquête qualitative sur les freins et leviers à la mise en place des actions de prévention des TMS en entreprise, auprès de trois catégories d’acteurs (préventeurs institutionnels, personnes issues du milieu de l’entreprise, personnes relais).

État d'avancement : 

La recherche documentaire a été réalisée en 2017 et 8 entretiens ont été réalisés en complément avec des préventeurs institutionnels. Quinze entretiens de type semi-directifs ont été réalisés : 6 auprès de préventeurs externes, 4 auprès d’acteurs de l’entreprise et 5 auprès d’acteurs relais.
Les résultats des deux volets de l’étude ont été restitués à l’automne 2018 en comité de pilotage et le rapport de l’étude a été remis à la DIRECCTE en janvier 2019.
Principaux résultats : les TMS constituent une préoccupation partagée par toutes les catégories d’acteurs consultés. Plus de 50 modèles d’action générique de prévention des TMS ont été identifiés : ils correspondent à des modalités d’action variées. Mais la plupart des acteurs ont une connaissance limitée de ces dernières. Selon les préventeurs, les entreprises sont surtout en demande de formations gestes et postures et de financement d’équipements. Les ressources sur les TMS sont mal connues, notamment par les acteurs de l’entreprise. L’étude qualitative a mis en évidence la persistance d’idées erronées sur les TMS et les personnes atteintes (par exemple, l’idée que l’on ne peut pas éviter les TMS dans certains secteurs d’activité) mais aussi des différences de culture et d’opinions entre les différentes catégories d’acteurs. De multiples freins ont été identifiés, parmi lesquels le manque de moyens et la culture de la prévention peu développée en entreprise.
Suite à cette étude, 5 axes de réflexion complémentaires ont été identifiés : 1) partager les informations sur les actions existantes entre préventeurs, et notamment renforcer la connaissance mutuelle des actions entre les structures qui font et financent les actions de prévention des TMS ; 2) créer des conditions favorables à la prévention des TMS, en favorisant la création d’une culture commune de prévention et de santé au travail et en contribuant à faire évoluer les représentations sur les TMS ; 3) mieux aborder la prévention des TMS, au bon moment, avec les employeurs et les salariés ; 4) favoriser l’accès aux ressources disponibles sur la prévention des TMS ; 5) mener une réflexion sur l’évaluation des actions.