Panel d’observation des pratiques et des conditions d’exercice en médecine générale (4ème édition)

Problématique : 

Le panel 3 d’observation des pratiques et des conditions d’exercice en médecine générale a été renouvelé sous la forme d’un panel 4. L'ORS PACA continue de co-animer ce dispositif, avec la Direction de la Recherche des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (DREES), et l’Aix-Marseille School of Economics. Dans le contexte actuel marqué notamment par une évolution décroissante de l’offre de premier recours, et l’apparition des maisons de santé pluridisciplinaires depuis quelques années et des outils de la e-santé, un des aspects centraux qui sera étudié dans ce panel 4 sera l’impact sur l’organisation du cabinet médical et sur les pratiques de soins et de prévention de l’évolution de la démographie médicale et de l’apparition de ces nouvelles formes d’organisation et outils.

Objectifs : 

La quatrième édition du panel (panel 4) permettra de produire des informations au niveau national et dans deux régions (Pays de la Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur) sur : le cadre d’activité, l’environnement professionnel et les rythmes de travail ; les pratiques de prévention et de prescription en médecine générale et leurs déterminants. Une première vague d’enquête (qui a débuté à l’automne 2018) est consacrée à l’organisation du cabinet médical ; une seconde vague (second trimestre 2019) a été consacrée à une enquête internationale (dix pays participant, sous l’égide du Common Wealth Fund) comparant l’organisation des soins de premier recours dans ces pays et la perception qu’en ont les médecins généralistes ; une troisième vague est dédiée à la prévention (fin 2019). Grâce aux résultats plus que positifs des réponses aux questionnaires par internet (CAWI), une marge a pu être dégagée, permettant la mise en place d'une vague supplémentaire (concernant environ mille médecins) au printemps 2020 ; elle portera sur l'organisation du système de soins et sur la vaccination. Une quatrième vague (dernier trimestre 2020) portera sur la gestion des prescriptions médicamenteuses (notamment la prescription d’antibiotiques et les stratégies d’arrêt de certains médicaments) ; la dernière vague reprendra les thématiques de la première vague afin de suivre les répercussions de l’évolution de la démographie médicale sur l’organisation et les pratiques des médecins (deuxième trimestre 2021).

Méthodologie : 

Le panel 4 dispose d’un échantillon national et de 2 échantillons régionaux qui lui sont comparés. La population cible est l’ensemble des médecins généralistes libéraux exerçant en France métropolitaine ayant au moins une activité libérale en cabinet de ville. Les médecins ont été sélectionnés à partir du répertoire partagé des professionnels de santé selon une procédure de tirage aléatoire stratifié sur le sexe, l’âge, un indicateur de densité d’offre de médecins généralistes au niveau de leur commune d’exercice et leur volume d’activité annuel. Un sur-échantillon de médecins exerçant dans des maisons de santé pluri-professionnelles a été réalisé, compte tenu de la forte croissance de ce mode d’exercice. Le panel 4 a pour objectif d’interroger environ 2400 médecins, en moyenne sur les 5 vagues suivant celle d’inclusion (échantillon national et régionaux compris). Les informations seront recueillies auprès des médecins selon une méthode multimode, intégrant le recours à l’internet et au téléphone. Le panel 4 a également reçu le label du comité du label de la statistique publique en avril 2018.

État d'avancement : 

Entre début octobre 2018 et début février 2019, 3304 médecins ont été inclus dans le panel. Aux questions sur leurs conditions de travail qui leur ont été posées à ce moment-là, ils ont déclaré travailler en moyenne 54 heures en semaine ordinaire, dont 44 heures 30 auprès de leurs patients, avec des consultations durant en moyenne 18 minutes au cabinet. Par ailleurs, 61 % des médecins ont déclaré exercer en groupe, cette proportion s'élevant à 81 % chez les moins de 50 ans ; la plupart du temps, cet exercice en groupe associait au moins un autre médecin généraliste.
La vague 1 (démographie médicale), à laquelle 3076 médecins ont répondu, s'est déroulée d'octobre 2018 à fin avril 2019. La vague 2 (internationale) a été réalisée sur un échantillon volontairement plus faible : 1287 y ont participé entre mars et mai 2019. Le pilote de la vague 3 (prévention) vient de se terminer et l'enquête, dédiée à la prise en charge des addictions, devrait commencer fin novembre.