Conséquences de la Covid-19 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur : mise en place d’un dispositif de surveillance en temps réel

Problématique : 

En l’espace de quelques mois après l’apparition du virus en Chine, le coronavirus a touché tous les continents et quasiment tous les pays du monde en 2020. Après une expansion rapide, l’Europe est devenue le second épicentre de la pandémie. La couverture médiatique des conséquences de cet événement est considérable. Afin de pouvoir disposer d’indicateurs de suivi des recours en ville pendant la crise, l’Agence régionale de santé a demandé à l’ORS et à l’Assurance maladie (Direction de la coordination de la gestion du risque – DCGDR) de mettre en place un dispositif de surveillance en temps réel, à partir du confinement et jusqu’à ce jour, afin de répondre notamment aux inquiétudes d’un risque de saturation de la médecine de ville, mais aussi d’éventuels renoncements ou retards aux soins.

Objectifs : 

Les objectifs de ces travaux sont 1) de suivre l’évolution de l’épidémie au travers d’indicateurs clés, 2) de faciliter l’accès des acteurs aux connaissances scientifiques sur les conséquences de la pandémie 3) de suivre son impact sur l’activité des professionnels de santé (consultations physiques et à distance) de notre région et l’évolution des remboursements de certains médicaments prescrits pour les assurés du régime général.

Méthodologie : 

Plusieurs outils ont été élaborés :
- Tableau de données épidémiologiques : il recense, à l’échelle de la région et de ses départements, les nombres de personnes atteintes de la Covid-19, hospitalisées et en réanimation, ainsi que leur évolution ; ces indicateurs sont également présentés dans le Système d'information régional en santé Provence-Alpes-Côte d'Azur - SIRSéPACA (www.sirsepaca.org) et l’atlas du vieillissement (www.atlasduvieillissement.org) ;
- Tableau de suivi de l’activité en ville des médecins généralistes libéraux, médecins spécialistes libéraux et infirmiers libéraux, dans la région ; ce document présente des indicateurs sur le suivi des consultations aux cabinets, les visites à domicile et la montée en charge des téléconsultations de ces professionnels de santé depuis le début de l’année 2020 (et durant les périodes de confinement) et les compare à l’année 2019 ;
- Tableau de suivi de certains recours aux soins : consommation de médicaments antidiabétiques, psychotropes (anxiolytiques, hypnotiques et neuroleptiques), vaccins (vaccins combinés pentavalents/hexavalents, rougeole-oreillons-rubéole (ROR), contre les infections par papillomavirus humains, contre les infections à pneumocoque et contre la grippe saisonnière) et dépistage des cancers (cancer du sein, cancer du col de l’utérus et cancer colorectal) dans notre région depuis le début de l’année 2020 (et durant la période de confinement) et leur comparaison à l’année 2019 ;
- Des notes de synthèse présentant les effets de l’épidémie sur la mortalité toutes causes à partir des données publiées régulièrement par l’Insee avec une comparaison avec les années précédentes, des analyses par classes d’âges, une comparaison avec les autres régions…
- Des notes de lecture d’articles scientifiques importants sélectionnés par l’ORS sur les conséquences de l'épidémie (notamment sur la santé mentale, la mortalité...) et sa perception, dans différents groupes de population.

État d'avancement : 

L’ensemble de ces outils est disponible sur le site internet de l’Observatoire Régional de la Santé (http://www.orspaca.org/covid19/tableaux-bord-covid19) ; les mises à jour et les résultats des projets de recherche menés par les équipes de l’ORS sur la Covid-19 sont présentés dans une "Note d’information spécial Covid-19" qui est envoyée 1 fois par trimestre aux acteurs de la région. Une note de retour d’expérience a été rédigée, une communication orale a été acceptée dans le 12ème colloque "Données de santé en vie réelle" organisée en septembre 2020 et un article montrant l’impact de l’épidémie de Covid-19 sur les soins de premiers recours dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a été publié dans la revue d’épidémiologie et de santé publique en avril 2021.
Cette activité, qui s’est poursuivie tout au long de l’année 2020, se poursuivra durant l'année 2021 afin de suivre l’évolution épidémiologique de la maladie et ses conséquences sur les soins de premiers recours.