Mise en place d’un gérontopôle dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Problématique : 

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) est particulièrement concernée par la question du vieillissement. En effet, les personnes âgées de 75 ans et plus représentent 10,6% des habitants de la région, contre 9,3% au niveau national. L’avancée en âge s’accompagne souvent d’une dégradation de l’état de santé, qui génère des besoins de prise en charge des populations âgées et de leur entourage. Or, le territoire régional souffre d’un déficit de structures. L’offre de prise en charge n’est ainsi pas en totale adéquation avec les besoins de la population âgée, pouvant conduire à des situations de non-recours ou de non-couverture. En outre, de forts enjeux économiques et financiers existent, notamment avec l’évolution des coûts sanitaires et sociaux, tels que ceux de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). Le développement de solutions, technologies ou pratiques innovantes au bénéfice des seniors (la silver économie) pourrait également contribuer au soutien de l’emploi et de l’économie.

Six gérontopôles ont une existence officielle sur le territoire métropolitain. Le plus ancien se trouve à Toulouse (créé en 2007), et deux sont très récents (celui de la région Auvergne-Rhône-Alpes date de 2015 ; celui d’Ile de France de 2016). Tous présentent des caractéristiques très différentes en termes d’organisation, de gouvernance, de financements, de périmètres d’action, de projets, etc.

Objectifs : 

Afin d’aboutir à la mise en place d’un gérontopôle en région PACA à l’horizon 2019, l’Observatoire Régional de la Santé Paca a été missionné par la Région pour travailler à la préfiguration de cette future structure. Cette mission de faisabilité consiste à définir :

  • le mode de gouvernance et de fonctionnement,
  • les orientations et missions de ce futur gérontopôle
Méthodologie : 

Dans un premier temps, il s’agit de recenser et solliciter l’ensemble des acteurs régionaux pouvant prendre part à l’activité du gérontopôle : institutionnels, professions de santé, chercheurs, partenaires industriels et économiques.
Dans un second temps, des rencontres avec ces différents acteurs sont organisées :

  • avec les directions pour discuter des éléments touchant à la gouvernance,
  • avec les services techniques et équipes de terrain pour la définition des orientations et missions à donner au gérontopôle.

Tous ces éléments permettront de rédiger la note d’orientation stratégique définissant la feuille de route ou programme d’actions du gérontopôle pour les trois prochaines années. Le gérontopôle serait un centre-ressources, un lieu d’échanges, un lieu de recueil, de partage et de diffusion de l’information et des savoirs, répondant aux besoins identifiés.

État d'avancement : 

Une journée de consultations des acteurs régionaux s’est tenue au début de l’été 2017, qui a permis de faire émerger plusieurs axes possibles d’intervention pour le futur gérontopôle, à savoir :

  1. formation et emploi ;
  2. silver économie et l’innovation ;
  3. observation, recherche et accompagnement.

Ces éléments ont été repris dans une note de synthèse disponible à l'adresse suivante : http://sirsepaca.org/actualites/depot/GTP_Paca_consultations_synthese.pdf.

Au cours de l’automne 2017, l’équipe de la mission de préfiguration a rencontré puis réuni les acteurs institutionnels (ARS Paca, Conseils Départementaux, CARSAT, MSA, DIRECCTE) pour déterminer le mode de gouvernance de la structure. Une version provisoire des statuts de l’association fondatrice du gérontopôle est en cours de diffusion auprès des instances. La version définitive devra être adoptée avant l’automne 2018.

Un site Internet est en cours de développement. Il permettra de diffuser des indicateurs sur l’état de santé des personnes âgées, les recours aux soins, l’offre (filières gériatriques), des études sur les données probantes relatives à des thématiques telles que les chutes ou la dénutrition, etc. Une rubrique consacrée à l’innovation visera à recenser et faire connaître les projets et services innovants développés dans la région. En outre, des groupes de travail sont constitués afin de travailler avec les partenaires à la co-construction du programme d’actions du Gérontopôle pour les trois prochaines années.