Projections du recours aux soins et des coûts associés à l’horizon 2028

Période : 
2017 - 2018
Partenaires : 

UMR1252 SESSTIM ; GREQAM (AMSE).

Commanditaires : 

Agence Régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d’Azur (ARS Paca).

Problématique : 

La loi de santé, promulguée le 26 janvier 2016, s'articule autour de trois axes : 1) le renforcement de la prévention ; 2) la réorganisation autour des soins de proximité à partir du médecin généraliste ; 3) le développement des droits des patients. Elle vise ainsi à répondre aux défis majeurs que sont : l’allongement de la durée de la vie ; la progression des maladies chroniques, conséquence directe du vieillissement de la population ; la persistance des inégalités de santé, phénomènes dont la réalité est particulièrement prégnante en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca). Le projet régional de santé (PRS), mis en oeuvre par l’Agence régionale de santé (ARS) s’efforce de répondre à ces évolutions. Le futur projet (PRS2) doit ainsi définir, organiser et programmer les priorités de santé de la région à partir de 2018.

Objectifs : 

Pour aider l’ARS Paca dans l’élaboration de son futur projet régional de santé (PRS 2), l’ORS Paca a construit des indicateurs prospectifs de besoins de soins sur plusieurs pathologies (5 maladies non transmissibles : Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) / asthme, Cancers, Diabète, Démences, Maladies cardiovasculaires / AVC) en fonction de variantes épidémiologiques à l’échelle régionale à l’horizon 2028.
La seconde phase consiste à déterminer l’évolution à venir du recours aux soins pour ces pathologies, puis de calculer les coûts associés à leur prise en charge.
Ces éléments permettront de mieux anticiper les comportements de consommation de soins et les dépenses de santé liées aux pathologies considérées pour les dix prochaines années.

Méthodologie : 

Dans un premier temps, le travail consistera à mettre à jour les indicateurs prospectifs élaborés lors de la première phase du projet, suite à la mise à disposition des nouvelles projections démographiques de l’Insee à l’horizon 2070, et au recueil des données de l’Échantillon Généraliste des Bénéficiaires pour l’année 2016.
Dans un deuxième temps, le coeur du projet reposera sur l’estimation du recours aux soins pour ces pathologies : recours aux soins hospitaliers et aux soins de ville (recours aux généralistes, spécialistes, actes paramédicaux, médicaments), pour chaque groupe de patients affectés. Deux scénarios pourraient être étudiés pour projeter le recours aux soins à l’horizon 2028 :
- scénario 1 (constant) : on applique les taux de prévalence des pathologies et les taux de recours aux soins de 2016 (par sexe, âge et département) aux projections de population pour l’année 2028 (avec un point intermédiaire en 2023).
- scénario 2 (tendanciel) : on prolonge les taux de prévalence des pathologies et les taux de recours aux soins calculés sur la période 2011-2016 (par sexe, âge et département) jusqu’en 2028, en les appliquant aux projections de population correspondantes.
La formulation d’autres hypothèses reposant sur l’évolution épidémiologique et/ou les changements dans le recours aux soins pourrait conduire à développer d’autres scénarios.
Les projections des coûts associés résulteront de l’application des tarifs à chacun des soins consommés identifiés. Là encore, différentes hypothèses pourraient être analysées : constance des montants des soins, hausse tendancielle, revalorisation de certains actes, etc.

État d'avancement : 

Les nouvelles données disponibles ont été recueillies et utilisées pour la mise à jour des indicateurs prospectifs. La seconde phase (estimation du recours aux soins) est en cours.