Vous êtes ici

Usages de drogues

EPOSIM : Etude Préliminaire à l’Ouverture de la Salle d’Injection à Marseille (anciennement "COSINUS Mars : COhorte pour l'évaluation des Salles d'INjection dédiées aux USagers de drogues à Marseille")

Période : 2020 - 2021

Dans le cadre du projet COSINUS Mars, des modifications ont été apportées au protocole initial car l’ouverture de la Salle de Consommation à Moindre Risques (SCMR) à Marseille a été reportée à une date non connue à ce jour.
Il a donc été mis en...

En savoir plus

Acceptabilité d’une intervention éducative visant à promouvoir l’utilisation d’une solution hydroalcoolique pour le lavage des mains des personnes qui injectent des drogues

Période : 2018 - 2020

Les personnes qui injectent des drogues (PQID) font face à de nombreux risques infectieux liés au manque d’hygiène et d’asepsie, notamment des infections de la peau et des tissus mous (IPTM) bactériennes ou fongiques. L’hygiène des mains est une...

En savoir plus

Evaluation d'une initiative locale de dépistage et de prise en charge du VHC chez des usagers de drogues

Période : 2018 - 2020

Le département des Bouches-du-Rhône est l’un des plus concernés par l’épidémie d’infection par le virus de l’hépatite C (VHC) chez les usagers de drogues (UD). Dans ce contexte, les associations marseillaises BUS 31/32 et ASUD Mars Say Yeah, en...

En savoir plus

Suivi épidémiologique et socio-comportemental d'usagers de drogues (cohorte COSINUS - COhorte pour l’évaluation des Salles d’INjection/inhalation dédiées aux USagers de drogues)

Période : 2013 - 2020

La situation épidémiologique des usagers de drogue (UD), et tout particulièrement des UD par voie intraveineuse, vis-à-vis du virus de l’hépatite C et du VIH appelle aujourd’hui à de nouveaux moyens de prévention et de soins.

En savoir plus

Evaluation d’une intervention d’accompagnement et d’éducation aux risques liés à l’injection (AERLI) hors -les -murs pour la réduction de la transmission du VHC chez les injecteurs de drogues

Période : 2016 - 2020

L'accès aux programmes d’échange de seringues et aux traitements de substitution aux opiacés est bien connu pour réduire les pratiques à risque de transmission du VIH/VHC et la séroconversion VIH chez les personnes qui consomment des drogues...

En savoir plus